Auteur : berthiaumesi

Prochaine activité du LabDoc, jeudi le 28 mars à 13:30.

Justine Dorval, « La sérialité à l'Office national du film du Canada : perspective historique sur le rôle de l’institution dans le développement de la série documentaire », répondant Richard D. Lavoie. Bien que d’abord pensée pour servir la création cinématographique au Canada, l’Office national du film du Canada (ONF) a participé depuis ses débuts à la production documentaire sérielle, avec Canada en avant/Canada Carries On ou encore The World in Action. La sérialité documentaire flirte donc depuis longtemps avec le cinéma et ce format remonte également à beaucoup plus loin que les productions originales à succès des plateformes de streaming étrangères, dont la croissance est notable depuis la seconde moitié des années 2010. Nous proposons ainsi un parcours historique de différentes séries ayant vu le jour à l'ONF, de Candid Eye (1958-1961) à Ramaillages (2020). Celles-ci résultant parfois de commandes gouvernementales ou de partenariats avec d'autres diffuseurs, parfois une initiative des cinéastes, notre intérêt est de circonscrire de quelles manières s'insère l'objet sériel dans l'ensemble de la production à l'Office. À travers un corpus se situant entre la fin des années 1950 et le début des années 2020 seront articulées les thématiques préconisées dans les séries étudiées, leurs approches esthétiques ainsi que les motivations des différent.es acteur.rices autour de la production de ces séries, dans l’objectif de mieux saisir le rôle historique de ces types de production à l'intérieur d'une agence gouvernementale d'abord au service de la création cinématographique.

Un numéro de la revu Inter, art actuel dirigé par Mouloud Boukala.

Le numéro 143 de la revue Inter, art actuel consacré aux « Arts altercapacités » que Mouloud Boukala, professeur à l’École des médias, a eu le grand plaisir de diriger est désormais en kiosque ! Avec de nombreux articles stimulants écrits par des personnes premièrement concernées, il met en avant des situations de création où des personnes autrement capacitées – altercapacitées – interrogent les rapports de l’art aux corps, aux espaces, aux temporalités, aux mobilités et aux sensorialités.

Avec Gaëtane Cummings, DC-Art Indisciplinaire, Edon Descollines, Natasha "Courage" Bacchus, Caroline Mauxion, Normand Rivard et Rick Miller.

Prochaine activité du LabDoc.

Classe de cinéma avec le réalisateur Giacomo Abbruzzese, en dialogue avec Viva Paci et Roberto Nervi, suivie de la projection du film America (2021).

En partenariat avec l’Institut italien de culture et le Cinéma Public

Le jeudi 8 février 2024, de 14h15 à 16h15, à l'UQAM, salle J-3855

Giacomo Abbruzzese, réalisateur et scénariste italien, nommé aux Césars en 2022 pour son documentaire America, gagne l’Ours d’argent à la Berlinale pour son premier long métrage de fiction, Disco Boy, en 2023.

Suite à la rencontre labdoc à l’UQAM, le réalisateur poursuivra sa tournée au Cinéma Public. Nous signalons en particulier la projection de Disco Boy.

APPEL À COMMUNICATIONS: Transformations des pratiques et nouvelles représentations du handicap


Un congrès de la Chaire de recherche du Canada sur les médias, les handicaps et les (auto)représentations (CRCMHA) et de l’Association internationale de recherche scientifique en faveur des personnes handicapées mentales (AIRHM), 28 au 30 août 2024
 
Depuis l’adoption de la Convention internationale pour les droits des personnes handicapées (ONU, 2006), se multiplient de nouvelles pratiques de recherche, d’action, de création, d’intervention marquées par la forte participation des personnes de la diversité capacitaire (diversité physique, intellectuelle, cognitive, sensorielle, d’apprentissage, de langues et de moyens de communication). Souscrivant au principe d’autodétermination « Rien sur nous sans nous », ces initiatives donnent lieu à de nouveaux modes de relations et rompent les clivages entre chercheurs/décideurs capacités et acteurs/« usagers » concernés. Qu’il s’agisse de pratiques ou de recherches (collaborative, participative, partenariale, émancipatrice, recherche-création ou recherche-intervention/action), ces nouvelles manières de faire avec, par et pour mettent en lumière la diversité des capacités d’agir, de participer et de transformer. Grâce aÌ des processus de co-apprentissage, co-construction, co-conception, co-décision, co-expression, elles font émerger de nouvelles dynamiques relationnelles, de nouveaux collectifs et de nouveaux statuts (co-chercheur, co-acteur, chercheur-pair; pair agent de recherche; pair-formateur; pair-aidant; experts usagers; experts du vécu, etc.) qu’il importe d’interroger.
 
De là découlent des interrogations des plus pertinentes : en quoi consistent ces nouvelles pratiques professionnelles, scientifiques, citoyennes et artistiques? Sur quelles compétences et quels collectifs (communauté mixte de recherche ou de pratique, association, laboratoire de recherche, organisation de défense de droit, institution, etc.) reposent-elles? Quelles sont leurs potentialités et quels enjeux soulèvent-elles? Comment ces pratiques mettant en lumière les savoirs expérientiels et d’usage des personnes concernées conduisent-elles à de nouvelles représentations ou à des expressions représentatives? Comment ces pratiques concourent-elles à la production de nouvelles connaissances propices à modifier les rapports sociaux et à mettre en œuvre des orientations culturelles des sociétés?
 
Ce congrès convie les personnes issues des milieux universitaire, communautaire, culturel, artistique et de l’intervention à réfléchir aux diverses manières de transformer les pratiques afin de susciter de nouvelles représentations du handicap. En présentant des expériences de recherche réalisées ou en cours, il se propose de faire un état des lieux des pratiques contemporaines et plurielles autour du handicap via un large éventail d’approches, de méthodes et d’outils développés au Canada et à l’international.

Date limite : 15 février 2024
Les détails sur les modalités de soumission sont présentés dans l’appel complet.
 
Direction du congrès
Mouloud Boukala, École des médias, Université du Québec à Montréal

22 novembre 2023, le LabDoc vous invite à

« Éco_Vidéo_2 » : journée d’étude – Environnement et images en mouvement, sous la direction de Viva Paci et Diane Poitras.

Projections, présentations d’artiste et conférences. Avec Nicolas Klotz et Élisabeth Perceval (Nouveau monde ! Le monde à nouveau) en dialogue avec Viva Paci et Diane Poitras ; Jacquelyn Mills (Geographies of Solitude) en dialogue avec Genevieve Perron ; Hubert Caron-Guay et Serge-Olivier Rondeau (Ressources) en dialogue avec Gil Chataigner et Jacinthe Moffat ; Andréa Petitt en dialogue avec Frédérique Laliberté. Et avec les étudiant.es du Bac Cinéma sur les incidences des pratiques écoresponsables sur leurs productions. La journée comptera aussi une conférence de Diane Poitras sur le non-humain et la création et un programme de projections original présenté par le Vidéographe.

de 9h à 18h30 au J-3855, UQAM

Rencontre TouchDesigner Meetup

Avec l’appui de Derivative, l’UQAM et l’École des médias organisent une rencontre amicale où seront conviés tous les membres de la vaste communauté montréalaise de TouchDesigner. Venez assister à quelques présentations de créateurs-trices chevronné.e.s et vous joindre à ces retrouvailles, question d’échanger sur nos passions en création numérique et d’avoir le plaisir de revoir vos collègues du milieu.

La rencontre se tiendra le mercredi 6 décembre 2023, dans la salle J-1450, au pavillon Judith-Jasmin de l’UQAM, accessible par le métro Berri-UQAM. La soirée débutera à 17h30.

Résevez votre place sur Eventbrite: https://www.eventbrite.com/e/touchdesigner-meetup-montreal-uqam-tickets-755900608067

Au plaisir de vous recevoir.

19 Octobre 2021, le Labdoc vous présente:

 Archive/Contre-Archive : activer, historiciser et valoriser l’héritage audiovisuel des communautés marginalisées au Canada. 

Avec Antoine Damiens, le chargé du projet.

En dialogue avec Naomie Décarie-Daigneault.  

Archive/Contre-Archive est un projet de 7 ans qui vise à activer et à préserver les archives audiovisuelles crées par les communautés autochtones, noires, racisées, féministes, 2SLGBTQ+ et immigrantes au Canada. Les contre-archives sont politiques, communautaires et résistantes : elles permettent de repenser les protocoles et méthodes d’archivages et ainsi d’enrichir nos histoires. Cependant, ces archives sont particulièrement à risque, d’autant plus que le Canada n’a pas développé de politiques de préservation de l’art vidéo. Cette présentation donne un aperçu des enjeux liés à la préservation de cet héritage audiovisuel et développe certaines des méthodes et des résultats du projet Archive/Contre-Archive.

Dr. Antoine Damiens est gestionnaire du projet Archive/Contre-Archive à l’Université de York. Ses recherches portent sur les archives audiovisuelles et les festivals de cinéma féministes et LGBTQ+.

Le jeudi 19 octobre 2023 de 14h à 15h30 au Pavillon Judith-Jasmin de l'UQAM en salle J-1060. 

Regards croisés – Handicap & famille

À l'occasion de la Semaine québécoise des personnes handicapées se déroulant chaque année du 1er au 7 juin, Tënk vous propose une programmation spéciale imaginée en partenariat avec la Chaire de recherche du Canada sur les médias, les handicaps et les (auto)représentations : Regards croisés sur le handicap et la famille : pour une nouvelle éthique documentaire.

Comme l'indique Mouloud Boukala, titulaire de la Chaire : « Au fil de l’histoire du cinéma documentaire, si plusieurs cinéastes se sont intéressé·e·s aux personnes de la diversité capacitaire […] plus rares sont celles et ceux à avoir filmé l’un des membres de leur parenté sourd, neurodivergent et/ou vivant avec un ou des handicaps. La question : "Comment filmer mon enfant ou un membre de ma famille en situation de handicap?" devient solidaire de "Que puis-je partager de leur vécu, de notre intimité tout en préservant leur dignité?" Filmer constitue alors une expérience vivante, humaine et dialogique qui noue l’esthétique à l’éthique. »

« Les films qui composent cette escale nous installent ici dans la familiarité de plusieurs familles et sont, chacun à leur manière, une démarche pour tisser de nouvelles relations – "apprivoiser" pour citer la réalisatrice Claire Doyon – ou préserver des liaisons avec sa parenté.

Les prises de son et les prises de vue se veulent souvent prises de soin, attention et souci du bien-être de l’être proche (Le frère). Filmer l’autre signifie dès lors apprendre à respecter son rythme, celui de jeunes enfants (Alphée des étoiles, Pénélope mon amour), d’un frère médicamenté (Les mondes de Vincent) ou d’un athlète de course à pied s’entraînant pour les Jeux mondiaux des Olympiques spéciaux (Champions). Plusieurs lignes directrices traversent ces films documentaires dont celle du corps (fragile, contraint, sculpté, entraîné, surpuissant, maladroit, dessiné, fatigué par la prise de médicaments, statique, en mouvement, victorieux), du temps (avant et après la maladie, celui de l’annonce et de l’acceptation ou non du diagnostic, d’un futur incertain ou au contraire désiré) et du refus de ne considérer un être humain que par sa maladie ou son handicap. »

Prochaine activité du LabDoc

Le labdoc vous présente la prochaine rencontre pour le mois de juin 2023,

Marco Bertozzi avec Carlos Ferrand, « MONDO Work in progress – Archives et réemploi dans le cinéma contemporain », en dialogue avec Viva Paci.  Dans le cadre de pratiques expérimentales du cinéma documentaire, Marco Bertozzi et Carlos Ferrand racontent le voyage entre des cultures et des iconographies qu’ils effectuent avec la réalisation de « Mondo », un film en devenir entre le Québec, le Pérou et l’Italie. L’utilisation des images d’archives par des artistes et des cinéastes contemporains seront au rendez-vous.  

Affaires courantes : Rémy Besson, Martin Bonnard, Naomie Décarie-Daigneault, Viva Paci et Valérie Palombo sur projet en cours « Un parcours web d’éducation au cinéma documentaire canadien».

Projection du documentaire Dans l’ombre du Star Wars Kid

Vous êtes invité-es à une projection du documentaire Dans l’ombre du Star Wars Kid (sous-titré en anglais et en français), qui se tiendra à la salle Jean-Claude-Lauzon de l’UQAM (J-S1430) le jeudi 13 avril à 17 h 30, en présence de Ghyslain Raza et du réalisateur Mathieu Fournier. L’évènement est organisé en collaboration avec l’École des médias de l’UQAM, le CELAT-UQAM et le LabCMO. Les portes de la salle seront ouvertes à 17 h 15. Entrée gratuite. *Interprétation en LSQ de la discussion suivant la projection disponible sur demande.

École des médias

Regroupant plus de 1600 étudiants dans six programmes de premier cycle, trois concentrations à la maîtrise et un DESS, l'École des médias est un département unique par sa diversité, où sont réunis des théoriciens chevronnés et des praticiens à la fine pointe de l'innovation.

Suivez-nous

Coordonnées

Université du Québec à Montréal
École des médias
405, rue Sainte-Catherine Est,
local J-3170
Montréal, Québec