Serge Proulx

Professeur émérite

Photo de Serge Proulx
Téléphone : (514) 987-3000 poste 4533
Local : J-4175
Langues : Français, Anglais
Informations générales

Cheminement académique

Doctorat en sociologie
Université de Paris (École Pratique des Hautes Études)
1973

Maîtrise en sociologie
Université de Montréal
1969

Baccalauréat ès sciences (sociologie)
Université de Montréal
1967

Unités de recherche

Affiliations externes principales

Communications
  • « Effets de la désinformation sur la vie politique et la démocratie ». Journée d'étude Désinformation: Comment agir?, Ambassade du Canada, Paris, 25 février 2020.
  • « Le développement des enseignements et de la recherche à l'UQAM depuis ses origines ». Journée de contribution à l'histoire de l'UQAM dans Wikipédia, UQAM, Montréal, 1er novembre 2019.
  • « Une reconfiguration des méthodes de sciences sociales à l'aune du numérique ». Colloque international La littératie numérique au prisme des sociologies de l'éducation et de la culture, Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme, Aix-en-Provence, 13-14 juin 2019.
  • « Actualité des méthodes de recherche en sciences sociales sur les pratiques informationnelles », avec Julien Rueff. Colloque Comment caractériser les manières de s'informer en ligne? Questions de méthodes et enjeux de connaissance, CEM et LabCMO, UQAM, Montréal, 15-16 novembre 2018.
  • « L'accusation de "fake news" : médias sociaux et effets politiques ». École d'été S'informer dans un monde de fausses informations : produire et interpréter des contenus dans le nouvel écosystème informationnel, ComSanté, LabCMO et Chaire de recherche du Canada sur les enjeux socioculturels du numérique en éducation, UQAM, Montréal, 26-28 juin 2018.
  • « Peut-on parler d'un "tournant computationnel" dans les sciences sociales aujourd'hui? ». Table ronde Sciences sociales et sciences des données : enjeux épistémologiques, méthodologiques; réalités et perspectives, @Media : cycle de l'information et Digital Methods, Journées de recherche, Institut d'études politiques, Grenoble, 30-31 mai 2018.
  • « Enjeux méthodologiques et épistémologiques de la recherche actuelle en sciences sociales sur les pratiques informationnelles », avec Julien Rueff. Colloque Numérisation généralisée de la société : acteurs, discours, pratiques et enjeux, CRICIS, UQAM, Montréal, 2-4 mai 2018.
  • « Les logiques du digital labor des plateformes numériques et leur répercussion sur l'information des adolescents », avec Sophie Jehel. Colloque Numérisation généralisée de la société : acteurs, discours, pratiques et enjeux, CRICIS, UQAM, Montréal, 2-4 mai 2018.
  • « Séniors et self-tracking : explorations québécoises ». Séminaire de recherche QuantiSelf, Université Paris-Descartes, Paris, 16 mars 2018.
  • « Les adolescents face aux images de violence diffusées en ligne : questions sociologiques ». Journée d'étude Adolescents, images numériques et construction identitaire, CEMÉA, UNAF, La Ligue de l'Enseignement, Paris, 10 novembre 2017.
  • « Partage, digital labor et surveillance au temps du numérique : pratiques paradoxales d'une économie en mutation ». Université de Caen, Caen, 3 mars 2017.
  • « Surveillance à l'ère numérique : comment résister à l'emprise de la société de contrôle? ». Rencontre Pour une éducation critique aux médias numériques : préfigurations, contre-figurations, Université Paris 8, CEMTI, Paris, 4 novembre 2016.
  • « L'injonction à participer au monde numérique : entre partage et marchandisation ». Séminaire Web et cultures participatives, Université Paris 8, Paris, 4 novembre 2016.
  • « Considérer le "travail" invisible des internautes : vers une politisation du digital labor? ». Congrès de l'Association internationale des sociologues de langue française (AISLF), Montréal, 4-8 juillet 2016.
  • « Pierre-Karl Péladeau, les médias Québecor et l'Assemblée nationale : données, enjeux, analyses ». Table ronde, Congrès de la Société québécoise de science politique (SQSP), Université Laval, Québec, 19-21 mai 2016.
  • « La participation paradoxale à "l'économie du partage" : contribution, surveillance et capitalisme informationnel ». Colloque [Méta]morphoses numériques de la culture et des médias, CRICIS, 84e Congrès de l'ACFAS, UQAM, Montréal, 9-10 mai 2016.
  • « Participer au monde numérique : entre marchandisation, partage et surveillance ». Colloque Vieillir/Agir dans un monde numérique du Centre de recherche et d'expertise en gérontologie sociale, Université de Montréal, Montréal, 6 mai 2016.
  • « Quatre thématiques caractérisant l'avancement de la recherche contemporaine sur le numérique ». Premier Forum Numérique, UQAM, Montréal, 31 mars et 1er avril 2016.
  • « Éléments de définition de la catégorie "communautés épistémiques". Pour penser les rapports incertains entre science, politique et société ». Nouveaux collectifs de coproduction de corpus numériques : communs de la connaissance, communautés épistémiques et au-delà, Journée d'étude, CNAM, Paris, 7 mars 2016.
  • « Usages de la catégorie "communautés épistémiques" : pour penser les rapports entre sciences et sociétés ». Séminaire ETIC, Télécom Bretagne, Brest, 17 février 2016.
  • « Contraints de "participer" au monde numérique : entre marchandisation, partage et surveillance ». Cantine Numérique, Université de Bretagne occidentale, Brest, 16 février 2016.
  • « Participer au monde numérique : entre marchandisation et partage ». Conférence ELICO, Université Jean Moulin Lyon 3, Lyon, 12 février 2016.
  • « La participation à l'ère du numérique : contribution, économie du partage et capitalisme informationnel ». Centre Émile Durkheim, Université Bordeaux-Montaigne, Bordeaux, 3 février 2016.
  • « Participatory initiatives in an epistemic arena: The economic and symbolic value of TelaBotanica », avec Lorna Heaton et Florence Millerand. Participating in Innovation? Innovating in Participation? i3 Interdisciplinary Conference, Mines ParisTech, Paris, 3-4 décembre 2015.
  • « Le partage et "l'économie du partage" ». Table ronde Économie du partage ou partage de l'économie? Journée de l'économie, CIRANO-HEC, Montréal, et Université catholique de Lyon, Lyon, 14 octobre 2015.
  • « La forme sociale "contribution en ligne" : entre don, partage et marchandisation ». Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST), UQAM, Montréal, 2 octobre 2015.
  • « Enjeux sociaux de la participation en ligne : entre marchandisation et partage ». Journée d'étude Us et abus d'Internet : enjeux sociaux et psychologiques des pratiques numériques, Centre d'étude et de recherche sur les risques et les vulnérabilités (CERReV), Université de Caen, Caen, 25 septembre 2015.
  • « Sociologie des usages : approches SHS pour analyser l'appropriation individuelle et sociale des technologies d'information et de communication ». Journée d'étude Madynes, INRIA et Université de Nancy, Nancy, 14 septembre 2015.
  • « Participer au monde numérique : une puissance d'agir paradoxale pour la jeunesse ». Colloque international Inégalités éducatives et espaces de vie, Université de Rennes 2, Rennes, 10-11 septembre 2015.
  • « L'injonction à participer au monde numérique : un paradoxe? ». Colloque Hegemony or Resistance? The Ambiguous Power of Communication, Congrès international de l'IAMCR, UQAM, Montréal, 12-16 juillet 2015.
  • « Le don des données : entre marchandisation, partage et connaissance de soi ». Séminaire du MAUSS : Don et réseaux, Paris, 5 juin 2015.
  • « Participer au monde numérique en 2015 : entre marchandisation et partage ». MediaLab, Université de Genève, Genève, 20 mai 2015.
  • « Science participative, savoirs associatifs : la construction d'un commun de la connaissance en botanique ». Séminaire Écritures numériques et éditorialisation : élargissement des communautés scientifiques, Centre Pompidou, Paris, et Université de Montréal, Montréal, 12 mars 2015.
  • « Participer au monde numérique : entre marchandisation et partage ». Conférence à la Faculté de communication, UQAM, Montréal, 11 mars 2015.
  • « Regards sur la participation/Perspectives on Participation ». Table ronde, Colloque interuniversitaire Regards sur la participation et la recherche étudiante en communication, Montréal, 20-21 février 2015.
  • « Participer au monde numérique au prisme du capitalisme informationnel ». Séminaire doctoral de l'Institut de recherche en sciences de l'information et de la communication (IRSIC EA 4262) - Axe Médias, nouveaux médias et nouvelles pratiques journalistiques, École de journalisme et de communication d'Aix-Marseille (EJCAM), Marseille, 23 janvier 2015.
  • « Science participative, savoirs associatifs : co-construction de savoirs entre amateurs et professionnels de la botanique », Conférence au Séminaire Controverses environnementales et anthropologies de la nature, École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Marseille, 9 janvier 2015.
Réalisations
  • Membre du Conseil scientifique de l'Opération « Ordina 13 », Conseil Général du Département des Bouches-du-Rhône, France (2004-2006)
  • Chercheur invité au Département Usages sociaux de la télécommunication (UST), Centre national d'études des télécommunications (CNET), Paris (1985 et 1993)
  • Directeur de recherche invité au Laboratoire Communication et Politique, CNRS, Paris (2000)
  • Membre du Comité de pilotage sur les études d'usage des technologies (RTP 32 acceptabilité, ergonomie et usages des TIC), CNRS, Paris (2002-2004)
  • Professeur associé à l'École de journalisme et de communication (EJCM), Université de la Méditerranée, Marseille (2006-2008)
  • Membre associé du Centre de recherche sur l'intermédialité (CRI), Université de Montréal (2000-2012)
  • Membre régulier de Hexagram, Institut de recherche et création en arts et technologies médiatiques, Montréal (2001-2012)
  • Chercheur associé au Laboratoire Communication et Politique, CNRS, Paris (2000-2015)
  • Expert sénior au Digital Life Lab, Institut Mines-Télécom, Paris (2009-2015)
  • Directeur du Laboratoire de communication médiatisée par ordinateur (LabCMO), UQAM (2001-2013)
  • Membre du Comité scientifique du Centre d'études sur les médias (CEM), Québec (2005-2013)
  • Membre du Conseil scientifique du Laboratoire des usages de Sophia-Antipolis, France (2002-2009)
  • Membre du Conseil scientifique de France Télécom Groupe, Paris (2004-2009)
  • Professeur invité Télécom ParisTech (2008)
  • Professeur invité Université de la Méditerranée, Marseille (2005, 2006)
  • Professeur invité Université de Lille III (2004)
  • Professeur invité École Nationale Supérieure des Télécommunications (ENST) Paris (2004)
  • Professeur invité Université de Pau (1999, 2002, 2008)
  • Professeur invité Université Panthéon-Assas - Paris II (1999)
  • Professeur invité École Normale Supérieure de Fontenay - Saint-Cloud (1998)
  • Professeur invité Centre de Sociologie de l'Innovation de l'École Supérieure des Mines de Paris (1992)
  • Fondateur du Laboratoire de communication médiatisée par ordinateur (LabCMO) (2001)
  • Fondateur du Groupe de recherche et Observatoire sur les usages et cultures médiatiques (GRM) (1982)
  • Fondateur du Département des communications de l'UQAM (1975)
Services à la collectivité

Premier directeur du Module de Communication de l'UQAM
1974-1977

Directeur de la maîtrise en communication de l'UQAM
1990-1992

Fondateur du Département des communications de l'UQAM
1975

Directions de thèses et mémoires

Thèses de doctorat
Mémoires
Autres directions et supervisions
  • Jacques, Emmanuelle (2009). La console Wii : une technologie tolérante. (Thèse de doctorat). Université de Nice - Sophia Antipolis. (Codirection avec Bernard Conein)
  • Mongeau, Alain. (1994). L'interactivité intelligente: une oeuvre ouverte? (Thèse de doctorat). Université du Québec à Montréal. (Codirection avec Enrico Carontini)
  • Charbonneau, Guy (1989). L'utilisation des babillards électroniques comme démarche individuelle d'appropriation de la culture informatique. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. (Codirection avec Jean Brunet)
  • Spalding, Éric. (1988). L'image du micro-ordinateur dans la publicité. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. (Codirection avec Jean Brunet)
  • Maurice, Marie-Paule. (1987). Problématique des femmes et nouvelles technologies informationnelles au Québec. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.
  • Dumas, Marie-Claire. (1986). Le travail informatisé à domicile et ses implications pour les femmes. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. (Codirection avec Céline St-Pierre)
  • Desroches, Gisèle. (1985). Nature de la communication enfants/ordinateurs. Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.
  • Brisson, Pierre. (1984). Développement technique et société : implantation et incidence sociales du téléphone. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.
  • Sénécal, Michel (1984). Pratiques alternatives en communication audio-visuelle au Québec: essai de réflexion théorique. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

Publications

Articles scientifiques
Chapitres de livre
  • Proulx, S. (2020). Pour une politique des méthodes à l’heure de la transition numérique. Dans M. Millette, F. Millerand, D. Myles et G. Latzko-Toth (dir.). Méthodes de recherche en contexte numérique. Une orientation qualitative. Montréal : Presses de l'Université de Montréal.
    Notes: (À paraître)
  • Proulx, S. (2020). Surveillance à l’ère numérique : comment résister à l’emprise de la société de contrôle? Dans S. Jehel et A. Saemmer (dir.). Éducation critique aux médias et à l’information en contexte numérique (p. 53–64). Lyon : Presses de l’Enssib. Récupéré de http://dx.doi.org/10.4000/books.pressesenssib.11107.
  • Proulx, S. (2019). Les adolescents face aux images de violence diffusées en ligne. Dans S. Jehel et A. Gozlan (dir.). Les adolescents face aux images trash sur Internet (p. 261–273). Paris : Éditions In Press.
  • Millerand, F., Dias da Silva, P., Proulx, S. et Heaton, L. (2018). Conclusion. Dans L. Heaton, F. Millerand, P. Dias da Silva et S. Proulx (dir.). La reconfiguration du travail scientifique en biodiversité. Pratiques amateurs et technologies numériques (p. 241–247). Montréal : Presses de l’Université de Montréal. Récupéré de https://pum.umontreal.ca/catalogue/la-reconfiguration-du-travail-scientifique-en-biodiversite/fichiers.
  • Proulx, S. (2018). Controverses autour de l’économie dite collaborative : innovation participative, emprise du marché, faiblesse de la régulation. Dans B. Laurent, M.J. Baker, V. Beaudouin et N. Raulet-Croset (dir.). Innovation et participation : approches critiques (p. 155–168). Paris : Presses des Mines.
  • Proulx, S. (2018). Du mouvement social des Indignés à la puissance d’agir citoyenne dans un monde fortement connecté. Dans F. Daghmi (dir.). Arts, médias et engagement. Actions citoyennes et soulèvements arabes (p. 99–117). Paris : L'Harmattan.
    Notes: Collection « Communication et civilisation »
  • Heaton, L., Dias da Silva, P. et Proulx, S. (2018). La numérisation des collections naturalistes. Dans L. Heaton, F. Millerand, P. Dias da Silva et S. Proulx (dir.). La reconfiguration du travail scientifique en biodiversité. Pratiques amateurs et technologies numériques (p. 159–177). Montréal : Presses de l’Université de Montréal. Récupéré de https://pum.umontreal.ca/catalogue/la-reconfiguration-du-travail-scientifique-en-biodiversite/fichiers.
  • Proulx, S. (2018). L’accusation de fake news : médias sociaux et effets politiques. Dans F. Sauvageau, S. Thibault et P. Trudel (dir.). Les fausses nouvelles, nouveaux visages, nouveaux défis (p. 63–75). Québec : Les Presses de l'Université Laval.
  • Proulx, S. (2018). Tela Botanica : du réseau numérique au réseau de communautés épistémiques. Dans L. Heaton, F. Millerand, P. Dias da Silva et S. Proulx (dir.). La reconfiguration du travail scientifique en biodiversité. Pratiques amateurs et technologies numériques (p. 117–129). Montréal : Presses de l’Université de Montréal. Récupéré de https://pum.umontreal.ca/catalogue/la-reconfiguration-du-travail-scientifique-en-biodiversite/fichiers.
  • Proulx, S. (2017). Communauté épistémique. Dans M. Cornu, F. Orsi et J. Rochfeld (dir.). Dictionnaire des biens communs (p. 234–237). Paris : Presses universitaires de France.
  • Proulx, S. (2017). Tela Botanica. Dans M. Cornu, F. Orsi et J. Rochfeld (dir.). Dictionnaire des biens communs (p. 1137–1139). Paris : Presses universitaires de France.
  • Proulx, S. (2017). Vallières, Pierre (1938-1998). Dans Y. Lamonde, M.-A. Bergeron, M. Lacroix et J. Livernois (dir.). Dictionnaire des intellectuel.les au Québec (p. 311–314). Montréal : Presses de l'Université de Montréal.
  • Latzko-Toth, G. et Proulx, S. (2016). Enjeux éthiques de la recherche sur le web. Dans C. Barats (dir.). Manuel d’analyse du web (2e éd., p. 38–54). Paris : Armand Colin.
    Notes: « Collection U »
  • Proulx, S. (2016). La critique du capitalisme cognitif. Dans F. Aubin et J. Rueff (dir.). Perspectives critiques en communication (p. 191–212). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Proulx, S. (2016). Politiser la question du numérique? Dans P. Robert (dir.). L’impensé numérique : t. 1. Des années 80 aux réseaux sociaux (p. 163–168). Paris : Éditions des Archives contemporaines.
  • Latzko-Toth, G. et Proulx, S. (2015). Appropriation des technologies. Dans J. Prud’homme, P. Doray et F. Bouchard (dir.). Sciences, technologies et sociétés de A à Z (p. 24–26). Montréal : Presses de l'Université de Montréal. Récupéré de https://www.pum.umontreal.ca/catalogue/sciences-technologies-et-societes-de-a-a-z/fichiers.
  • Doray, P., Niosi, J. et Proulx, S. (2015). Diffusion de la technologie et des innovations. Dans J. Prud’homme, P. Doray et F. Bouchard (dir.). Sciences, technologies et sociétés de A à Z (p. 71–74). Montréal : Presses de l'Université de Montréal. Récupéré de https://www.pum.umontreal.ca/catalogue/sciences-technologies-et-societes-de-a-a-z/fichiers/d6d088ff-221b-4128-8310-a79dc09826ff/9782760634961.pdf.
  • Proulx, S. (2015). Inclusion numérique, appropriation, participation : ce que l’usage des technologies peut faire au changement social. Dans F. Daghmi, F. Toumi et A. Amsidder (dir.). Médias et changements. Formes et modalités de l’agir citoyen (p. 23–45). Paris : L'Harmattan.
  • Proulx, S. (2015). Médias et technologie. Dans J. Prud’homme, P. Doray et F. Bouchard (dir.). Sciences, technologies et sociétés de A à Z (p. 146–148). Montréal : Presses de l'Université de Montréal. Récupéré de https://www.pum.umontreal.ca/catalogue/sciences-technologies-et-societes-de-a-a-z/fichiers/d6d088ff-221b-4128-8310-a79dc09826ff/9782760634961.pdf.
  • Proulx, S. (2015). Réseau socionumérique. Dans J. Prud’homme, P. Doray et F. Bouchard (dir.). Sciences, technologies et sociétés de A à Z (p. 197–200). Montréal : Presses de l'Université de Montréal. Récupéré de https://www.pum.umontreal.ca/catalogue/sciences-technologies-et-societes-de-a-a-z/fichiers/d6d088ff-221b-4128-8310-a79dc09826ff/9782760634961.pdf.
  • Proulx, S. et Lorna, H. (2015). Usager, figures de l’usager. Dans J. Prud’homme, P. Doray et F. Bouchard (dir.). Sciences, technologies et sociétés de A à Z (p. 247–249). Montréal : Presses de l'Université de Montréal. Récupéré de https://www.pum.umontreal.ca/catalogue/sciences-technologies-et-societes-de-a-a-z/fichiers/d6d088ff-221b-4128-8310-a79dc09826ff/9782760634961.pdf.
  • Proulx, S., Garcia, J.L. et Heaton, L. (2014). Conclusion. Dans S. Proulx, J.L. Garcia et L. Heaton (dir.). ., La contribution en ligne. Pratiques participatives à l’ère du capitalisme informationnel (p. 243–250). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Proulx, S. (2014). Enjeux et paradoxes d’une économie de la contribution. Dans S. Proulx, J.L. Garcia et L. Heaton (dir.). La contribution en ligne. Pratiques participatives à l’ère du capitalisme informationnel (p. 15–31). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Heaton, L., Millerand, F., Proulx, S. et Crespel, É. (2014). Facilitando la innovación comunitaria : Outils-Réseaux. Dans S. Finquelievich (dir.). Innovacion abierta en la sociedad del conocimiento. Redes transnacionales y comunidades locales (p. 197–235). Buenos Aires : Ediciones La Crujía.
  • Proulx, S., Garcia, J.L. et Heaton, L. (2014). Introduction. Dans S. Proulx, J.L. Garcia et L. Heaton (dir.). La contribution en ligne. Pratiques participatives à l’ère du capitalisme informationnel (p. 1–12). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Heaton, L. et Proulx, S. (2014). Un nouveau modèle économique hybride : le cas de Tela Botanica. Dans S. Proulx, J.L. Garcia et L. Heaton (dir.). La contribution en ligne. Pratiques participatives à l’ère du capitalisme informationnel, (p. 63–74). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Proulx, S. (2013). Agir dans un monde fortement connecté : l’émergence de nouvelles cultures militantes dans la société de contrôle. Dans S. SNajar (dir.). Les réseaux sur Internet à l’heure des transitions démocratiques (p. 135–155). Paris : Khartala.
  • Proulx, S. (2013). Capitalisme et communication : une monétisation de la relation sociale. Dans A. Klein et A.-S. Collard (dir.). Communication. Regards croisés sur la relation (p. 194–203). Namur : Presses universitaires de Namur.
  • Proulx, S. (2013). Des nomades connectés : vivre ensemble à distance. Dans P. Rasse (dir.). La diversité culturelle (p. 95–106). Paris : CNRS éditions.
  • Latzko-Toth, G. et Proulx, S. (2013). Enjeux éthiques de la recherche sur le web. Dans C. Barats (dir.). Manuel d’analyse du web en Sciences Humaines et Sociales (p. 32–52). Paris : Armand Colin. Récupéré de https://www.cairn.info/manuel-d-analyse-du-web-en-sciences-humaines--9782200286279-page-32.htm.
    Notes: « Collection U »
  • Proulx, S. (2013). La puissance d’agir des citoyens à l’ère numérique : cyberactivisme et nouvelles formes d’expression politique en ligne. Dans S. Najar (dir.). Le cyberactivisme au Maghreb et dans le monde arabe (p. 29–40). Paris : Khartala.
  • Proulx, S. et Lecomte, N. (2012). Communautique. Action and Advocacy for Universal Digital Access. Dans A. Clement, M. Gurstein, G. Longford, M. Moll et L.R. Shade (dir.). Connecting Canadians. Investigations in Community Informatics (p. 418–438). Athabasca, Alberta : Athabasca University Press.
  • Millette, J., Millette, M. et Proulx, S. (2012). Consommation médiatique et hybridation identitaire : le cas de trois groupes montréalais issus de l’immigration. Dans D. Cogo, M. ElHadjji et A. Huerta (dir.). Diásporas, migrações, tecnologias da comunicação e identidades transnacionais/Diásporas, migraciones, tecnologías de la comunicación e identidades transnacionales/Diaspora, migration, communication technologies and transnational identities/Diasporas, migrations, technologies de la communication (p. 333–350). Barcelone : Institut de la Comunicació, Universitat Autònoma de Barcelona. Récupéré de https://incom.uab.cat/diasporas/eng/index4.html.
  • Proulx, S. (2012). Information Technology as Political Catalyst. From technological innovation to the promotion of social change. Dans A. Clement, M. Gurstein, G. Longford, M. Moll et L.R. Shade (dir.). , Connecting Canadians. Investigations in Community Informatics (p. 105–116). Athabasca, Alberta : Athabasca University Press.
  • Proulx, S., Millette, M. et Heaton, L. (2012). Introduction. Médias sociaux. Enjeux pour la communication (p. 1–7). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Proulx, S. (2012). La puissance d’agir d’une culture de la contribution face à l’emprise d’un capitalisme informationnel : premières réflexions. Dans C. Constantopoulou (dir.). Barbaries contemporaines (p. 49–65). Paris : L'Harmattan.
  • Proulx, S. (2012). La sociologie de la communication au prisme des études sur la science et la technologie. Dans S. Proulx et A. Klein (dir.). Connexions. Communication numérique et lien social (p. 17–37). Namur : Presses universitaires de Namur.
  • Proulx, S. et Klein, A. (2012). Les individus connectés communiquent-ils encore? Dans A. Proulx et A. Klein (dir.). Connexions. Communication numérique et lien social (p. 5–13). Namur : Presses universitaires de Namur.
  • Kwok, M.J. et Proulx, S. (2012). Luttes pour la reconnaissance de groupes associatifs : l’usage de Facebook par deux ONG de l’île Maurice. Dans L. M. et Heaton Millette S. Proulx (dir.). Médias sociaux. Enjeux pour la communication (p. 81–102). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Proulx, S. (2012). L’irruption des médias sociaux : enjeux éthiques et politiques. Dans L. M. et Heaton Millette S. Proulx (dir.). Médias sociaux. Enjeux pour la communication (p. 9–31). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Proulx, S. (2012). Québec 1952-2012 – Une communauté politique imaginée au prisme de la télévision puis de l’Internet. Dans D. Monière et F. Sauvageau (dir.). La télévision de Radio-Canada et l’évolution de la conscience politique au Québec (p. 189–204). Québec : Presses de l'Université Laval.
  • Millerand, F., Heaton, L. et Proulx, S. (2012). Émergence d’une communauté épistémique : création et partage du savoir botanique en réseau. Dans S. Proulx et A. Klein (dir.). Connexions. Communication numérique et lien social (p. 253–268). Namur : Presses universitaires de Namur.
  • Proulx, S. (2011). Forms of user contribution in online communities : mechanisms of mutual recognition between contributors. Dans J. Pierson, E. Mante-Meijer et E. Loos (dir.). New Media Technologies and User Empowerment (p. 67–81). Bruxelles : Peter Lang.
  • Licoppe, C., Proulx, S. et Cudicio, R. (2010). Contribution et coopération à distance via l’usage de messageries instantanées en entreprise. Dans F. Millerand, S. Proulx et J. Rueff (dir.). Web social, mutation de la communication (p. 233–251). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Proulx, S. et Goldenberg, A. (2010). Internet et l’idéologie de la gratuité. Dans B. Badie et D. Vidal (dir.). L’état du monde 2010, (p. 230–237).
  • Millerand, F., Proulx, S. et Rueff, J. (2010). Introduction. Dans F. Millerand, S. Proulx et J. Rueff (dir.). Web social, mutation de la communication (p. 1–11). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Proulx, S. et Millerand, F. (2010). Le Web social, au carrefour de multiples questionnements. Dans F. Millerand, S. Proulx et J. Rueff (dir.). Web social, mutation de la communication (p. 13–30). Québec : Les Presses de l'Université du Québec.
  • Proulx, S. et Millette, M. (2010). L’impérialisme numérique américain. Dans B. Badie et D. Vidal (dir.). L’état du monde 2011 : la fin du monde unique (p. 230–234). Paris : La Découverte.
  • Proulx, S. (2010). Naissance du domaine des sciences de la communication dans le contexte militaire des années 1940 aux États-Unis. Dans J. Perriault (dir.). Racines oubliées des sciences de la communication (p. 37–51). Paris : CNRS éditions.
  • Proulx, S. et Goldenberg, A. (2010). Politicization of Socio-Technical Spaces of Collective Cognition: The Practice of Public Wikis. Dans B. Reber et C. Brossaud (dir.). Digital Cognitive Technologies: Epistemology and the Knowledge Economy (p. 317–329). New York : John Wiley and Sons. http://dx.doi.org/10.1002/9781118599761.ch20.
  • Proulx, S. (2009). La confiance : ce qui fait lien au temps de l’incertitude informationnelle. Dans C. Lobet-Maris, R. Lucas et B. Six (dir.). Variations sur la confiance : concepts et enjeux au sein des théories de la gouvernance (p. 111–124). Bruxelles : Peter Lang.
    Notes: collection "Philosophie et Politique"
  • Proulx, S. (2009). L’intelligence du grand nombre : la puissance d’agir des contributeurs sur Internet – limites et possibilités. Dans M. Hassoun et M. El-Hachani (dir.). Intelligence collective et organisation des connaissances (p. 3–14). Lyon : ISKO France, Univ. Jean-Moulin.
  • Proulx, S. (2009). L’usage des objets communicationnels. Dans C. Licoppe (dir.). L’évolution des cultures numérique (p. 12–20). Paris : FYP Éditions.
  • Proulx, S. (2009). L’émergence des médias individuels de communication de masse. Vers une coopération conflictuelle avec les médias mainstream ? Dans A. Char et R. Côté (dir.). La révolution Internet (p. 63–74). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Badillo, P.-Y. et Proulx, S. (2009). Mondialisation de la communication, à la recherche du sens perdu. Dans M. Durampart (dir.). Sociétés de la connaissance. Fractures et évolutions (p. 117–134). Paris : CNRS Éditions. Récupéré de https://books.openedition.org/editionscnrs/14424.
  • Proulx, S. (2009). Quelle posture critique à l’ère du numérique? Dans F. Granjon, B. Lelong et J.L. Metzger (dir.). Inégalités numériques. Clivages sociaux et modes d’appropriation des TIC (p. 251–254). Paris : éditions Hermès Science / Lavoisier.
  • Proulx, S. (2008). Communautés virtuelles : ce qui fait lien. Dans P.Y. Badillo (dir.). Écologie des médias (p. 379–391). Bruxelles : éditions Bruylant.
  • Proulx, S. et Couture, S. (2008). Google, grand architecte de l’information mondiale. Dans B. Badie et E. Tolotti (dir.). L’état du monde 2009 (p. 224–229). Paris : La Découverte.
  • Proulx, S. (2008). Interroger la métaphore d’une société de l’information : horizon et limites d’une utopie. Dans Y. Théorêt (dir.). David contre Goliath. La Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO (p. 99–124). Montréal : Éditions HMH Hurtubise.
  • Proulx, S., Couture, S. et Rueff, J. (2008). Introduction. Dans S. Proulx, S. Couture et J. Rueff (dir.). L’action communautaire québécoise à l’ère numérique (p. 1–9). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Couture, S. et Proulx, S. (2008). Les militants du code. Dans S. Proulx, S. Couture et J. Rueff (dir.). L’action communautaire québécoise à l’ère numérique (p. 13–35). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Proulx, S. (2008). Social innovation among ICT users: Technology as catalyst in promoting social change. Dans J. Pierson, E. Mante-Meijer, E. Loos et B. Sapio (dir.). Innovating for and by Users (p. 121–131). Luxembourg : European Cooperation in Science and Technology (COST). Récupéré de https://op.europa.eu/en/publication-detail/-/publication/ce891906-265f-4b46-a5e8-3bd5ea1510e2/language-en.
    Notes: COST Action 298
  • Rueff, J. et Proulx, S. (2008). Une redéfinition du communautaire? Dans S. Proulx, S. Couture et J. Rueff (dir.). L’action communautaire québécoise à l’ère numérique (p. 223–239). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Proulx, S. (2008). Écologie des médias : une ouverture critique. Dans P.Y. Badillo (dir.). Écologie des médias (p. 71–79). Bruxelles : éditions Bruylant.
  • Proulx, S. (2007). L’usage des objets communicationnels : l’inscription dans le tissu social. Dans La société de la connaissance à l’ère de la vie numérique (p. 104–111). Paris : Groupe des Écoles de Télécommunications (GET). Récupéré de https://studylibfr.com/doc/6584105/la-soci%C3%A9t%C3%A9-de-la-connaissance-%C3%A0-l-%C3%A8re-de-la-vie-num%C3%A9rique.
  • Proulx, S. et Couture, S. (2007). Nouvelles technologies de l’information et de la communication. Conjoncture 2006-2007. Dans B. Badie et S. Tolotti (dir.). L'état du monde 2008 (p. 354–367). Paris : Éditions La Découverte.
  • Proulx, S. (2007). Paroles de chercheur. L’itinéraire d’un chercheur. Dans L. Bonneville, S. Grosjean et M. Lagacé (dir.). Introduction aux méthodes de recherche en communication (p. 150–153). Montréal : Gaëtan Morin éditeur.
  • Proulx, S. (2007). Penser les usages des TIC aujourd’hui : enjeux, modèles, tendances. Dans P. Lardellier et P. Ricaud (dir.). Le Réseau pensant. Pour comprendre la société numérique (p. 15–27). Dijon : Éditions Universitaires de Dijon.
    Notes: collection « Sociétés »
  • Proulx, S. et Goldenberg, A. (2007). Politisation d’espaces sociotechniques de cognition collective : la pratique des wikis publics. Dans C. Brossaud et B. Reber (dir.). Humanités numériques 2 : socio-informatique et démocratie cognitive, (p. 103–115). Hermès Lavoisier.
  • Proulx, S. (2006). Communautés virtuelles : ce qui fait lien. Dans S. Proulx, L. Poissant et M. M. Sénécal (dir.). Communautés virtuelles : penser et agir en réseau (p. 13–26). Québec : Presses de l'Université Laval.
  • Proulx, S. (2006). La place des objets techniques dans la communication contemporaine. Dans A. Gras et P. Musso (dir.). Politique, communication et technologies. Mélanges en hommage à Lucien Sfez (p. 381–394). Paris : Presses universitaires de France.
  • Latzko-Toth, G. et Proulx, S. (2006). Le virtuel au pluriel : cartographie d’une notion ambiguë. Dans S. Proulx, L. Poissant et M. M. Sénécal (dir.). Communautés virtuelles : penser et agir en réseau (p. 57–76). Québec : Les Presses de l'Université Laval.
  • Proulx, S. et Couture, S. (2006). Nouvelles technologies de l’information et de la communication. Conjoncture 2005-2006. Dans B. Badie et B. Didiot (dir.). L'état du monde 2007 (p. 365–368). Paris : La Découverte.
  • Proulx, S. et Couture, S. (2006). Pratiques de coopération et éthique du partage à l'intersection de deux mondes sociaux : militants du logiciel libre et groupes communautaires au Québec. Dans J.M. Penalva (dir.). Intelligence collective : rencontres 2006 (p. 137–152). Paris : Les Presses de l’École des Mines de Paris.
  • Proulx, S. et Bardini, T. (2005). La culture du hack en ligne : une rupture avec les normes de la modernité. Dans S. Proulx, F. Massit-Folléa et B. Conein (dir.). Internet, une utopie limitée. Nouvelles régulations, nouvelles solidarités (p. 15–37). Québec : Presses de l'Université Laval.
  • Proulx, S. (2005). Penser la conception et l’usage des objets communicationnels. Dans J. Saint-Charles et P. Mongeau (dir.). Communication. Horizon de recherches et de pratiques (p. 297–318). Québec : Presses de l’Université du Québec.
  • Proulx, S. (2005). Penser les usages des TIC aujourd’hui : enjeux, modèles, tendances. Dans L. Vieira et N. Pinède (dir.). Enjeux et usages des TIC : aspects sociaux et culturels (t. 1, p. 7–20). Bordeaux : Presses universitaires de Bordeaux.
  • Proulx, S. (2004). L’irruption d’Internet dans les bibliothèques : un nouveau rapport au savoir? Dans J.-P. Baillargeon (dir.). Bibliothèques publiques et transmission de la culture à l’orée du XXIe siècle (p. 61–73). Québec : Les éditions IQRC/Presses de l'Université Laval.
  • Proulx, S. et Raboy, M. (2003). Entre politiques et usages : les téléspectateurs jugent la télévision. Dans D. Courbet et M.-P. Fourquet (dir.). La télévision et ses influences (p. 77–92). Bruxelles : De Boeck.
  • Proulx, S. et Bélanger, D. (2003). La réception des message. Dans A.-M. Gingras (dir.). La communication politique : état des savoirs, enjeux et perspectives (p. 215–255). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Proulx, S. (2003). Le Québec à l’ère des réseaux numériques : l’explosion de la problématique identitaire ? Dans B. Miège et G. Tremblay (dir.). 2001 Bogues. Globalisme et pluralisme : t. 1. TIC et société (p. 360–371). Québec : Presses de l'Université Laval.
  • Proulx, S. (2003). L’identité de la société québécoise à l’ère des réseaux numériques. Dans H. Fischer (dir.). Les défis du cybermonde (p. 35–39). Québec : Presses de l'Université Laval.
  • Proulx, S. (2002). Cyberculture, identité québécoise et globalisation culturelle. Dans J.-P. Baillargeon (dir.). Transmission de la culture, petites sociétés, mondialisation (p. 75–83). Québec : Les Éditions de l’IQRC.
  • Proulx, S. (2002). Mondialisation et mouvements d’affirmation identitaire : expressions possibles de la société civile internationale. Dans F. Jauréguiberry et S. Serge Proulx (dir.). Internet, nouvel espace citoyen?, (p. 13–30). Paris : L'Harmattan.
  • Proulx, S. (2002). Pratiques d’Internet et numérisation des sociétés. Dans J. Lajoie et E. Guichard (dir.). Odyssée Internet : enjeux sociaux (p. 21–40). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Proulx, S. (2001). La réception sociale de la télévision. Dans M. Waton (dir.). Communication et espace public (p. 129–156). Paris : Anthropos.
  • Proulx, S. (2001). Mondialisation et réseaux de communication : vers de nouvelles solidarités citoyennes. Dans M. Van Cromphaut (dir.). Les mondialisations : gouffre ou tremplin ? (p. 259–273). Paris : L'Harmattan.
  • Proulx, S. (2001). Usages de l’Internet : la "pensée-réseaux" et l’appropriation d’une culture numérique. Dans É. Guichard (dir.). Comprendre les usages de l’Internet (p. 139–145). Paris : Éditions Rue d’Ulm, Presses de l’École Normale Supérieure.
  • Proulx, S. (1999). L’américanité serait-elle ancrée dans les dispositifs techniques ? Dans F. Sauvageau (dir.). Variations sur l’influence culturelle américaine (p. 209–230). Québec : Presses de l'Université Laval.
  • Proulx., S. (1999). Paradoxes de la réception médiatique au temps de la mondialisation. Dans S. Proulx et A. Vitalis (dir.). Vers une citoyenneté simulée. Médias, réseaux et mondialisation (p. 141–161). Rennes : Éditions Apogée. Récupéré de https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3322032f/f13.item.texteImage.zoom.
  • Proulx, S. (1999). Québécois Policy and the Development of the Information Highway. Dans L. d’Haenens (dir.). Cyberidentities: Canadian & European Presence in Cyberspace, (p. 169–182). Ottawa : University of Ottawa Press. Récupéré de http://dx.doi.org/10.2307/j.ctt1cn6rfb.17.
  • Prouxl, S. et Maillet, D. (1998). La construction ethnographique des publics de télévision. Dans S. Proulx (dir.). Accusé de réception. Le téléspectateur construit par les sciences sociales (p. 121–161). Québec : Presses de l'Université Laval.
  • Proulx, S. et Méadel, C. (1998). Usagers en chiffres, usagers en actes. Dans S. Proulx (dir.). Accusé de réception. Le téléspectateur construit par les sciences sociales (p. 79–94). Québec : Presses de l'Université Laval.
  • Proulx, S. (1997). Penser autrement le phénomène technique. Dans F. Sauvageau (dir.). Communication, journalisme et médias : formation et recherche (p. 76–78). Québec : Université Laval.
  • Proulx, S. et Sénécal, M. (1996). Is Technical Interactivity a Mere Pretense of Social Interaction and Democracy? Dans A. His (dir.). Communication and Multimedia for People (p. 131–147). Paris : Transversales Science/culture.
  • Proulx, S. (1996). La place de la télévision dans la reconstruction identitaire de familles immigrantes. Dans J.-P. Baillargeon (dir.). Les publics du secteur culturel : nouvelles approches (p. 104–117). Québec : Institut québécois de recherche sur la culture, Presses de l’Université Laval.
  • Proulx, S. et Sénécal, M. (1996). L’interactivité technique, simulacre d’interaction sociale et de démocratie? Dans A. His (dir.). Multimédia et communication à usage humain (p. 142–159). Paris : Transversales Science/culture.
  • Proulx, S. et Yelle, F. (1996). When a Showman Pontificates: In the Beginning Was... Moses! Dans R. Anderson, R. Gruneau et P. Heyer (dir.). TVTV: The television revolution, the debate (p. 37–41). Vancouver : Jn of Communication Corp.
  • Proulx, S., Stoiciu, G. et Theodorescu, C. (1995). Récits de pratiques télévisuelles de familles roumaines : observations ethno-sociologiques. Dans R. Tessier (dir.). La transition en Roumanie. Communications et qualité de la vie (p. 65–91). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Proulx, S. (1994). En guise de synthèse : les différentes problématiques de l’usage et de l’usager. Dans A. Vitalis (dir.). Médias et nouvelles technologies. Pour une sociopolitique des usages (p. 149–159). Rennes : éditions Apogée.
  • Proulx, S. (1994). Penser et agir sur le développement des technosciences. Dans D. Lafontaine (dir.). Nouvelles technologies de l’information et société : un débat sur l’intelligence à notre époque (p. 57–62). Rimouski : Université du Québec à Rimouski.
  • Proulx, S. (1992). La société d'information et l'avenir : l'utopie et après? Dans L. Maheu et J. Hamel (dir.). Hommage à Marcel Rioux. Sociologie critique, création artistique et société contemporaine (p. 153–172). Montréal : Ed. Saint-Martin.
  • Proulx, S. (1991). Deux grands courants dans les recherches et théories sur les médias. Dans J.-M. Charon et F. Sauvageau (dir.). L'État des médias (p. 423–430). Paris : Boréal-La Découverte-Médiaspouvoirs-CFPJ.
  • Proulx, S. et Trahon, M.B. (1991). Traite des textes : l'informatizzazione del lavoro intellectuale e la nuova etica del lavoro. Dans M. Diani (dir.). L'intelligenza dell' automazione: Tecnologie dell'informazione, comunicazione e organizzazioni (p. 101–114). Milan, Italie : Franco Angeli.
  • Proulx, S. (1990). De la métaphore télégraphique à celle de la conversation : représentations du pouvoir des médias et modèles de la communication. Dans L. Sfez et G. Coutlée (dir.). Technologies et symboliques de la communication (p. 283–297). Grenoble : Presses universitaires de Grenoble.
  • Proulx, S. (1990). La promotion sociale de la culture informatique. Dans R. Tessier et Y. Tellier (dir.). Changement planifié et développement des organisations : t. 2. Priorités actuelles et futures (p. 183–201). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Proulx, S. (1990). Paradigme cybernétique et épistémologie de la technologie : interrogations à partir d'Edgar Morin. Dans D. Bougnoux, J.-L. LeMoigne et S. Proulx (dir.). Arguments pour une méthode (autour d'Edgar Morin) (p. 195–202). Paris : Seuil.
  • Proulx, S. (1989). Comment dépasser le règne de la quantité et des techno-gadgets? Dans F. Meynard (dir.). Les fables informatiques (p. 195–196). Montréal : éditions Logiques-Écoles.
  • Proulx, S. et Bordeleau, P. (1988). Démarches individuelles et stratégies collectives. Dans S. Proulx (dir.). Vivre avec l'ordinateur : les usagers de la micro-informatique (p. 15–28). Boucherville : Éditions G. Vermette.
  • Proulx, S. (1988). L'appropriation de la culture informatique dans une société d'information. Dans S. Proulx (dir.). Vivre avec l'ordinateur : les usagers de la micro-informatique (p. 149–160). Boucherville : Éditions G. Vermette.
  • Proulx, S. et Kaltenback, J. (1988). Le mouvement associatif face à l'informatisation. Dans S. Proulx (dir.). Vivre avec l'ordinateur : les usagers de la micro-informatique (p. 53–66). Boucherville : Éditions G. Vermette.
  • Proulx, S. (1987). De l'impossibilité de l'utopie communautaire aujourd'hui : micro-informatique et télématique. Dans A. Corten et M.-B. Tahon (dir.). La radicalité du quotidien (p. 273–285). Montréal : Éditions VLB.
  • Proulx, S. (1987). L'utopie néo-technicienne. Dans F.-X. Lopez (dir.). U-topos et les tiroirs de l'utopie (p. 52–59). Matane : La Galerie de Matane.
  • Proulx, S. (1986). 1984 : Vivons-nous l'anticipation en temps réel? Dans H. Cohen, J.J. Lévy, S. Cantin et J. Fortin (dir.). Orwell a-t-il vu juste? (p. 83–100). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Proulx, S. et Sénécal, M. (1985). La télévision par câble : à la recherche de modèles interactifs. Dans G. Carrier (dir.). Télévision interactive, télévision éducative (p. 17–92). Montréal : Centre audiovisuel, Université de Montréal.
    Notes: collection Les Dossiers de l'Audio-visuel
  • Proulx, S. (1981). L'imagination sociale de la télévision. Dans L. Salter (dir.). Communication Studies in Canada-Études canadiennes en communication (p. 287–300). Toronto : Butterworths.
  • Proulx, S. (1981). Television and the Future of Quality of Life. Dans G.E. Lasker (dir.). Applied Systems and Cybernetics: v.1. The Quality of Life: Systems Approaches (p. 501–508). New York : Pergamon Press.
Articles professionnels ou de magazines
Livres
Actes de colloque
  • Proulx, S. (2016). Considérer le ‘travail’ invisible des internautes : vers une politisation du ‘digital labor’. Dans XXe Congrès international des sociologues de langue française. Actes des travaux du Comité de Recherche «Sociologie de la communication», Congrès AISLF–CR 33, Montréal, 5 au 7 juillet 2016, (p. 177-187). Toulouse: Association internationale des sociologues de langue française (AISLF). Récupéré de https://web.univ-pau.fr/RECHERCHE/SET/AISLFCR33/DOCS_SOCIO/2016/Actes_AISLF_CR33_2016_Montreal.pdf.
  • Proulx, S. (2013). La critique des technologies de l’information et de la communication à l’épreuve des mutations du capitalisme contemporain. Dans O. Kane et É. George (dir.). Où [en] est la critique en communication?. Actes du colloque international, (p. 269-281). CRISIS. Récupéré de https://www.cricis.uqam.ca/wp-content/uploads/IMG/pdf/ActesColloqueOu-_en_-est-la-critique-en-communication_Gricis2012_Reduit.pdf.
  • Proulx, S. (2013). Pratiques participatives paradoxales à l’ère du capitalisme information. Dans F. Toumi, F. Daghmi et A. Amsidder (dir.). Le changement entre stratégies médiatiques et pratiques communicatives citoyennes, (p. 37-42).
    Notes: Actes du colloque international, Université Ibn Zohr, Agadir (Maroc)
  • Proulx, S. (2009). La sociologie des usages, et après. Dans XVIIIe Congrès international des sociologues de langue française. Actes des travaux du groupe de travail (GT13) « Sociologie de la communication », Congrès AISLF, Istanbul, 7 au 11 juillet 2008, (p. 25-31). Toulouse: Association internationale des sociologues de langue française (AISLF). Récupéré de https://web-new.univ-pau.fr/RECHERCHE/SET/AISLFCR33/DOCS_SOCIO/istambul/Actes_AISLF_GT13_Istambul_2008.pdf.
  • Proulx, S. (2008). Social Innovation among ICT Users: Technology as Catalyst in Promoting Social Change. Dans The Good, the Bad and the Unexpected : The User and the Future of ICT, COST 298 Conference, European Science Foundation, Conference Proceedings, Moscou, mai 2007, (p. 223-232).
  • Proulx, S. (2006). Free Software and Community Groups in Quebec. Dans Canadian Research Alliance for Community Innovation and Networking (CRACIN), 4th Workshop,"Integrating Research for Sustaining Community Networking Initiatives" Toronto, 3-5 mars 2006.
  • Cudicio, R. et Proulx, S. (2006). La messagerie instantanée en entreprise : accélérateur ou frein à la productivité ? Dans Actes du Colloque Coopération, Innovation, Technologie, Nantes, 26-28 juin 2006. Récupéré de https://www.researchgate.net/publication/228625667_La_messagerie_instantanee_en_entreprise_Accelerateur_ou_frein_a_la_productivite.
  • Proulx, S. (2006). Les militants du code : la construction d’une culture technique alternative. Dans Colloque Le logiciel libre en tant que modèle d’innovation sociotechnique, Congrès de l’ACFAS, Université McGill, Montréal, 16 mai 2006. Récupéré de https://www.researchgate.net/publication/242401739_Les_militants_du_code_la_construction_d%27une_culture_technique_alternative.
  • Proulx, S. (2001). Diversité culturelle : la liberté de dire non. Dans La culture dans tous ses états : les instruments de la diversité culturelle dans le nouvel environnement numérique, Centre Culturel Canadien (CCC), Paris, 9 mars 2000, Actes du Colloque de Paris (p. 106-110).
  • Proulx, S. (2001). La communication médiatisée par ordinateur : un carrefour de problématiques. Introduction au Colloque. Dans Actes du Colloque La communication médiatisée par ordinateur : un carrefour de problématiques, 69e Congrès de l’Acfas, Université de Sherbrooke, 15-16 mai 2001.
  • Proulx, S. (2001). Usages des technologies d’information et de communication : reconsidérer le champ d’étude ? Dans Émergences et continuité dans les recherches en information et communication : actes du XIIe Congrès national des sciences de l’information et de la communication, UNESCO, Paris, du 10 au 13 janvier 2001, (p. 57-66).
  • Proulx, S. (2000). Ethnographie de la réception dans un contexte de transformation des médias. Dans Conférence à l’École Normale Supérieure de Fontenay, Paris, 17 janvier 2000, Recueil des conférences de l’an 2000, Paris.
  • Proulx, S. (2000). La construction sociale des objets informationnels : matériaux pour une ethnographie des usages. Dans Conférence à l’École Normale Supérieure, rue d’Ulm, Paris, 14 mars 2000. Récupéré de https://www.researchgate.net/publication/305389874_La_construction_sociale_des_objets_informationnels_materiaux_pour_une_ethnographie_des_usages.
  • Proulx, S. et Latzko-Toth, G. (2000). Mapping the Virtual in Social Sciences: The Notion of Virtual Community. Dans Conférence à l’Internet Research 1.0 : The State of the Interdiscipline, First Conference of the Association of Internet Researchers, University of Kansas, Lawrence, 14-17 septembre 2000.
  • Proulx, S. (1998). Bateson et une nouvelle idée du politique. Dans Y. Winkin (dir.). Bateson : Premier état d'un héritage : colloque de Cerisy, (p. 216-226). Paris: Seuil.
  • Proulx, S. et Bardini, T. (1998). Entre publics et usagers : la construction sociale d’un nouveau sujet communicant. Dans Médiations sociales, systèmes d’information et réseaux de communication, (p. 267-274). Metz: Société française des sciences de l’information et de la communication.
    Notes: Congrès INFORCOM 98
  • Proulx, S. (1998). La réception médiatique à l’heure d’une mutation informationnelle des sociétés. Dans Centre de recherches du CELSA, École des hautes études en sciences de l’information et de la communication, Paris, Cahier no. 36.
  • Proulx, S. (1994). Récits et souvenirs de pratiques télévisuelles : la place de la télévision dans la construction de l’univers familial. Dans Les sciences de l’information et de la communication : approches, acteurs, pratiques depuis vingt ans, Congrès INFORCOM 94, Société française des sciences de l’information et de la communication, Toulouse, mai 1994, (p. 181-192).
  • Proulx, S. (1993). Certeau et l’activité des usagers : tactiques contre stratégies, InfoCom Cerci : bulletin de liaison, (juin), 27-31.
    Notes: Dépt. Information et communication, Université Rennes
  • Proulx, S. (1993). L'éthique peut-elle faire du bien aux designers ? Dans A. Findelli (dir.). Prométhée éclairé : éthique, technique et responsabilité professionnelle en design, (p. 155-157). Montréal: Éditions Informel.
    Notes: Actes du symposium international Prométhée éclairé, Université de Montréal
  • Proulx, S. (1992). Durée des études et encadrement pédagogique : le cas du programme de maîtrise en communication de l'UQAM. Dans Deuxième et troisième cycles : actes du colloque sur les études avancées, Université du Québec, Québec, (p. 105-113).
  • Proulx, S. (1990). De quelques insuffisances des sciences sociales aujourd'hui pour penser les phénomènes sociotechniques. Dans La Recherche en information – communication : l'avenir : actes du congrès Inforcom 90, La Baume les Aix, 24-26 mai 1990, (p. 137-144). Aix-en-Provence: Université de Provence.
  • Proulx, S. et Brunet, J. (1990). Discours d'État et développement technique : les contradictions culturelles d'un "Québec technologique". Dans Identités culturelles et communication internationale, Groupe francophone, International Association for Mass Communication Research, 17th Conference, Bled (Yugoslavia), August 1990, (p. 64-75).
  • Proulx, S. (1990). Technologies de l'information et sociétés. Dans Les cahiers du congrès:8e Congrès annuel L'ordinateur et l'éducation, 4, 5, 6 décembre 1990, Hôtel Le Reine Elizabeth, Montréal/Selected papers: 8th annual Conference on Computers in Education, December 4, 5, 6, 1990, Queen Elizabeth Hotel, Montréal, (p. 77-81). Montréal: GEMS.
  • Proulx, S. (1990). The Videotex Industry in Quebec: the Difficulties of Mass Marketing Telematics. Dans Videotex: Lessons from Early Research, Communication Technology Section, International Association for Mass Communication Research, 17th Conference, Bled (Yugoslavia), August 1990, (p. 29-39).
  • Proulx, S. (1989). Gregory Bateson : communication, cybernétique, épistémologie. Dans 12e Congrès international de cybernétique : Namur, Belgique, 21-25 août 1989 : actes [12th International Congress on Cybernetics : Namur, Belgium, August 21st-29th 1989 : proceedings], (p. 788-799). Namur: Association internationale de cybernétique.
  • Proulx, S. (1989). Une appropriation sociale de la micro-informatique : le cas de la "Puce communautaire". Dans Actes du colloque "Informatique: nouvelles technologies, nouvelles pédagogies?", Québec, avril 1989, (p. 55-80).
  • Proulx, S. (1988). Formation populaire et technologie informatique : le mouvement associatif québécois face à l'informatisation. Dans G. Thill (dir.). Formation, Recherche et Développement : leurs interrelations, Actes du Premier Forum Prélude Dakar, 16-21 mars 1987, (p. 265-284). Namur, Belgique: Presses universitaires de Namur.
  • Proulx, S. (1988). Les usages personnels du micro-ordinateur : vers l'appropriation d'une nouvelle culture technique? Dans A. Caron et A. Michaud (dir.). Recueil des activités CIEST, (p. 41-67). Montréal: Département de philosophie, Université du Québec à Montréal.
    Notes: CIEST = Centre interdisciplinaire d'évaluation sociale des technologies
  • Proulx, S. et Tahon, M.-B. (1988). Word Processing at Home and Quebec Intellectuals. Dans L.M. Krueger (dir.). Social uses of microcomputers, (p. 49-59). Bellaterra: Universitat Autònoma de Barcelona. Facultat de Ciències de la Informació.
    Notes: XVIth Conference Proceedings, International Association for Mass Communication Research, Barcelone (Spain)
  • Proulx, S. (1984). Stratégies pour l'appropriation d'une culture technique dans une société d'information : aperçu d'une recherche en développement. Dans La recherche en communication: une priorité? : actes du congrès, (p. 247-256). Montréal: Association de la recherche en communication du Quebec.
  • Proulx, S. (1983). Mutation technique, virage politique et changements dans l'université. Dans Actes du congrès : face à la nouvelle technologie, (p. 105-109). Montréal: Association de la recherche en communication du Québec.
  • Proulx, S. (1982). Pratiques de la vie quotidienne et enjeux de la télématique, Inter,16(12), 2-9.
    Notes: communication au colloque Les Etats Généraux de la télématique, avril 1982, Office des Communications Sociales, Montréal
  • Proulx, S. (1980). Surconsommation de télévision et imaginaire social. Dans A. Méar (dir.). Actes du Colloque Recherches québécoises sur la télévision, Montréal. Université de Montréal, Département de communication.
Rapports de recherche ou techniques
  • Proulx, S., Millette, J. et Millette, M. (2012). Médias sociaux et action collective. Rapport d’expertise remis à la Cour Supérieure du Québec, LabCMO.
  • Millette, J., Millette, M. et Proulx, S. (2010). Attachement des communautés culturelles aux médias. Le cas des communautés haïtienne, italienne et maghrébine de la région de Montréal. (Cahier-médias no. 19). Québec : Centre d'étude sur les médias (CEM). Récupéré de https://www.cem.ulaval.ca/wp-content/uploads/2019/04/aattachementcommunautes.pdf.
  • Proulx, S. (2010). Digital Life Lab : recommandations pour susciter synergies et coopérations. Rapport stratégique remis au Comité de pilotage du Digital Life Lab, Institut Télécom, Paris.
  • Couture, S., Haralanova, C., Jochens, S. et Proulx, S. (2010). Un portrait de l'engagement pour les logiciels libres au Québec. (Note de recherche 2010-03). Montréal : Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST). Récupéré de http://bv.cdeacf.ca/EA_PDF/147623.pdf.
  • Proulx, S. (2009). L’usage des médias numériques peut-il favoriser l’engagement citoyen?. Dans F. Bernard et R.-V. Joule(dir.). Communication environnementale et écocitoyenneté: action engagement médiation et médias.
  • Proulx, S., Rueff, J. et Lecomte, N. (2007). L’appropriation communautaire des technologies de l’information. Rapport remis au Canadian Research Alliance for Community Innovation and Networking (CRACIN), Groupe de recherche sur les usages et cultures médiatiques (GRM), UQAM.
  • Proulx, S., Rueff, J. et Lecomte, N. (2007). Une appropriation communautaire des technologies numériques de l'information. (Note de recherche 2007-03). Montréal : Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST). Récupéré de https://depot.erudit.org/id/001199dd.
  • Proulx, S., Lecomte, N. et Rueff, J. (2006). Portrait d’une organisation québécoise orientée vers l’appropriation sociale des technologies de l’information et de la communication en milieu communautaire. (Note de recherche 2006-01). Montréal : Centre interuniversitaire de recherche sur la sceince et la technologie (CIRST). Récupéré de https://depot.erudit.org/bitstream/001207dd/1/2006_01.pdf.
  • Proulx, S., Lecomte, N. et Rueff, J. (2005). A Study of Communautique. Portrait of a Quebec Organisation’s Focus on the Social Appropriation of Information and Communication Technologies in the Community Sector. (CRACIN Working Paper No. 10). Toronto : Canadian Research Alliance for Community Innovation and Networking/Alliance canadienne de recherche pour le réseautage et l'innovation communautaires. Récupéré de https://tspace.library.utoronto.ca/bitstream/1807/32430/1/CRACIN%20Working%20Paper%20No%2010.pdf.
    Notes: version anglaise de "Une monographie de Communautique"
  • Proulx, S. et Lecomte, N. (2005). Une monographie de Communautique. Portrait d’une organisation québécoise orientée vers l’appropriation sociale des technologies de l’information et de la communication en milieu communautaire. (CRACIN Working Paper No. 7). Toronto : Canadian Research Alliance for Community Innovation and Networking/Alliance canadienne de recherche pour le réseautage et l'innovation communautaires. Récupéré de https://tspace.library.utoronto.ca/bitstream/1807/32426/1/CRACIN%20Working%20Paper%20No%207.pdf.
  • Proulx, S. et Latzko-Toth, G. (2001). Étude exploratoire sur les trajectoires d’usages des jeunes internautes de la région de Montréal. Rapport d’étape: bilan des activités, faits saillants et statistiques, Remis à France Télécom R&D, Paris.
  • Proulx, S., Atkinson, D. et Bélanger, D. (1998). Les téléséries dans l’univers des émissions de fiction de la télévision généraliste francophone. Québec : Centre d’études sur les médias.
  • Proulx, S. et Bélanger, D. (1996). La dynamique de consommation télévisuelle des membres de cinq communautés culturelles de la région de Montréal : analyse des groupes de discussion en fonction de la durée de séjour. Rapport remis au Ministère des relations avec les citoyens et de l’Immigration du Québec, Groupe de recherche sur les médias, UQAM.
  • Proulx, S. et Bélanger, D. (1996). La dynamique de consommation télévisuelle des membres de cinq communautés culturelles de la région de Montréal : groupes de discussion : premières analyses. Rapport au Centre d’études sur les médias, Groupe de recherche sur les médias, UQAM.
  • Proulx, S. et Bélanger, D. (1996). La dynamique de consommation télévisuelle des membres de cinq communautés culturelles de la région de Montréal : problématique et état de la recherche. Rapport au Centre d’études sur les médias, Groupe de recherche sur les médias, UQAM.
  • Proulx, S. et Bélanger, D. (1996). La télévision francophone, miroir d’une société pluriculturelle? Dynamique de consommation télévisuelle de communautés culturelles à Montréal. Rapport au Centre d’études sur les médias, Groupe de recherche sur les médias, UQAM.
  • Proulx, S., Stoiciu, G., Maillet, D., Ouimet, R. et Theodorescu, C. (1994). La réception médiatique : approches qualitatives. Rapport au Centre d’études sur les médias, Institut québécois de recherche sur la culture, Groupe de recherche sur les médias, UQAM.
  • Proulx, S. (1993). Une anthropologie de la réception : les usages des outils de communication en contexte familial. Paris : Département Usages sociaux de la télécommunication, Centre national d’études des télécommunications.
  • Proulx, S., Stoiciu, G., Laurendeau, J.P., Maillet, D. et Ouimet, R. (1993). Usages de la télévision et qualité de la vie familiale : construction et validation d’instruments de recherche dans une perspective ethnosociologique. Rapport diffusé par le Service aux collectivités de l’UQAM, Groupe de recherche sur les médias, Université du Québec à Montréal.
  • Proulx, S., Bergeron, J., Boyer, J.P. et St-Charles, J. (1991). Programme de maîtrise en communication : 1980-1991. Rapport d'évaluation institutionnelle. Montréal : Université du Québec à Montréal.
  • Proulx, S., Bergeron, J., Bujold, Y. et Cloutier, D. (1990). Persévérance ou abandon : recherche-action auprès de la population étudiante du programme de maîtrise en communication de l'UQAM. Montréal : Université du Québec à Montréal.
  • Proulx, S. et Gauthier, M. (1989). L'avenir de la recherche au département des communications de l'université du Québec à Montréal (1989-1992) : tendances et axes des recherches. Montréal : Université du Québec à Montréal.
  • Proulx, S.(dir.),(avec Lévesque, M. Sanderson, D. et Tahon, M.-B.). (1989). La puce communautaire : évaluation sociale d'une expérience d'éducation populaire en informatique [Version abrégée]. Montréal : Département des communications, Université du Québec à Montréal.
    Notes: version abrégée du rapport final remis à la Direction du développement scientifique, Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Science
  • Proulx, S.(dir.),(avec Lévesque, M. Sanderson, D. et Tahon, M.-B.). (1988). La puce communautaire : évaluation sociale d'une expérience d'éducation populaire en informatique. rapport remis à la Direction du développement scientifique, Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Science.
  • Proulx, S., Chardavoine, R., Métayer, G. et Sénécal, M. (1985). Télématique, urbanisme et mode de vie. Paris : Société Geste.
  • Proulx, S.,(collaborateur). (1982). Contre-cultures et pratiques alternatives en milieu québécois : bilan d'une pré-recherche. rapport au LAREHS.
  • Proulx, S.,(collaborateur). (1982). Premières images du futur et matériaux pour le scénario tendanciel. rapport remis au Ministère des Communications du Québec.
  • Proulx, S.,(collaborateur). (1982). Sociétal...ou...les publicitaires en quête d'une conscience sociale. Centre international de publicité sociétale, UQAM.
  • Proulx, S.(dir.),(avec Brisson, P., Khal, G. et Vallières, P.). (1982). Vie quotidienne et usages possibles des médias dans l'avenir. Ministère des Communications, Recherche Prospective, Gouvernement du Québec.
  • Proulx, S.,(collaborateur). (1981). Premiers jalons pour une réflexion sur les transformations du quotidien informationnel des québécois francophones (1981-2001). Rapport remis au Ministère des Communications du Québec.
  • Proulx, S. (1980). Câblodistribution et transformation du marché de la télévision. Montréal : Département des communications, UQAM.
  • Proulx, S.,(collaborateur). (1979). L'emploi des diplômés en communication de l'UQAM: 1977-78. Montréal : Université du Québec à Montréal.
Autres publications
  • Proulx, S. (2019). [Note de lecture de "Sociologie du numérique", de D. Boullier]. Réseaux, (214-215). 347-352. Récupéré de https://www.cairn.info/revue-reseaux-2019-2-page-347.htm
  • Proulx, S. (2016). [Compte rendu du livre "Digital Labour and Prosumer Capitalism. The US Matrix", de O. Frayssé et M. O’Neil (dir.)]. Réseaux, (199). 215-218. http://dx.doi.org/10.3917/res.199.0215
  • Proulx, S. (2014). Apprendre le code informatique, une clé pour s’approprier le monde numérique [Billet de blogue du 25 août]. Récupéré de http://www.puq.ca/blogue/2014/08/apprendre-le-code-informatique-une-cle-pour-sapproprier-le-monde-numerique/.
  • Proulx, S. (2011). Préface. Un corps en action dans le jeu. Dans E. Jacques. Le plaisir de jouer ensemble. Joueurs casuals et interfaces gestuelles de la Wii. Paris : L'Harmattan.
  • Gauvreau, C.,(journaliste) et Proulx, S.,(interviewé). (2010). Plus de 30 ans à penser les médias. Actualités UQAM, (17 mai). Récupéré de https://www.actualites.uqam.ca/2010/plus-de-30-ans-penser-les-medias
  • Proulx, S. (2009). [Compte rendu du livre « Le Jeu sur le téléphone portable: usages et sociabilité », de C. Lejealle]. Réseaux, (157-158). 300-302. http://dx.doi.org/10.3917/res.157.0293
  • Kessous, E. et Proulx, S. (dir.). (2007). La sécurité dans un monde numérique. Annales des télécommunications/Annals of telecommunications, 62(11-12). Récupéré de https://link.springer.com/journal/12243/62/11
  • Proulx, S.(interviewé). (2003). Internet, outil démocratique?. La Lettre (Les Canadiens en Europe-chapitre France), (3). p. 6.
  • Raboy, M., Proulx, S. et Dahlgren, P. (dir.). (2003). Media Policy and Social Demand: A Transnational Perspective. International Communication Gazette, 65(4-5). Récupéré de https://journals.sagepub.com/toc/gaza/65/4-5
  • Bélair, M.,(journaliste) et Proulx, S.,(interviewé). (2001). Internet et l’épée de Damoclès. Réseau : le magazine de l'Université du Québec, 32(2, hiver). p. 24-25. Récupéré de http://www.uquebec.ca/bap/bap/mag_reseau/mag2001_01/
  • Proulx, S. (1994). [Compte rendu du livre "The empowerment of culture", de A. Boeren et K. Epskam]. Médiaspouvoirs.
  • Proulx, S. (1993). [Compte rendu du livre "Les médias québécois”, de M. Raboy]. Réseaux, (59). 135-137. Récupéré de https://www.persee.fr/doc/reso_0751-7971_1993_num_11_59_2346
  • Proulx, S. (1993). [Compte rendu du livre "À quoi rêvent les années 1990", de P. Weil]. Médiaspouvoirs, (31-32). 312-313.
  • Proulx, S. (1993). Gregory Bateson. Dans L. Sfez (dir.). Dictionnaire critique de la communication (t. 2, 1690-1691). Paris : Presses universitaires de France.
  • Proulx, S. (1993). Le Mind batesonien. Dans L. Sfez (dir.). Dictionnaire critique de la communication (t. 1, 432-433). Paris : Presses universitaires de France.
  • Proulx, S. (1989). [Compte rendu du livre "Technologies of Control", de K. Wilson]. Technologies de l'information et Société, 1(3). 116-119.
  • Proulx, S. et Coutlée, G. (dir.). (1987). Gregory Bateson aujourd'hui. Lettre science culture du GRIT, (30-31).
  • Proulx, S. (1983). [Compte rendu du livre "Le Québec et les communications: un futur simple?"]. Temps Fou, (30). 56-57.
  • Proulx, S. (1983). [Compte rendu du livre "Mine de rien", de J.-P. Desaulniers et P. Sohet]. Recherches sociographiques, 24(2). 297-299. http://dx.doi.org/10.7202/056046ar
  • Proulx, S. (1981). [Compte rendu du livre "Recherches québécoises sur la télévision", de A. Méar (dir.)]. Recherches sociographiques, 22(3). 435-437. http://dx.doi.org/10.7202/055966ar

École des médias

Regroupant plus de 1600 étudiants dans six programmes de premier cycle, trois concentrations à la maîtrise et un DESS, l'École des médias est un département unique par sa diversité, où sont réunis des théoriciens chevronnés et des praticiens à la fine pointe de l'innovation.

Suivez-nous

Coordonnées

Université du Québec à Montréal
École des médias
405, rue Sainte-Catherine Est,
local J-3170
Montréal, Québec