Maxime Ouellet

Professeur

Téléphone : (514) 987-3000 poste 5291
Local : AB-7220
Langues : Français, Anglais
Informations générales

Cheminement académique

Doctorat en études politiques
Université d'Ottawa
2009

Maîtrise en science politique
Université Laval
2003

Certificat en science politique
Université Laval
2001

Baccalauréat en communication publique
Université Laval
2000

Unités de recherche

Projets de recherche en cours

  • La création de la valeur à partir de la rente de monopole symbolique dans les médias sociaux : le cas de Facebook

    En quoi la logique de valorisation financière ne repose-t-elle pas seulement sur une dynamique économique, mais également sur les dynamiques culturelle et communicationnelle? Ce projet de recherche vise à contribuer au débat en partant de l'hypothèque que la création de la valeur dans des médias sociaux comme Facebook repose sur la valorisation de sa valeur réputationnelle dans la sphère boursière par la création d'une « rente de monopole symbolique » qui s'acquiert au moyen du contrôle de l'information et de l'image de marque. La méthodologie de recherche utilisée s'inscrit dans une perspective d'économie politique culturelle qui vise à montrer l'importance des discours dans la construction de l'économie. Au moyen d'une analyse critique des discours produits par Facebook, Maxime Ouellet montre comment l'entreprise réussit à monétiser la valeur grâce à la production d'une culture de la participation, notamment par la promotion de la mobilité grâce aux outils de géolocalisation, et également au moyen de la collecte et de la revente, auprès des annonceurs, des traces informationnelles laissées par les usagers. Il analyse également les états financiers de Facebook depuis son entrée en bourse afin de comprendre les effets des discours médiatiques et publicitaires sur sa valeur boursière. FRQSC Soutien à la recherche pour la relève professorale, 2015-2018

  • Médias sociaux et nouveaux modes de gouvernance et de surveillance à l'ère du Big Data (cochercheur)

    Grâce à des algorithmes sophistiqués capables de décrypter des affinités cachées entre plusieurs types de données, le Big Data a la prétention de colliger les données personnelles des médias socionumériques afin d'établir des corrélations où les activités humaines seraient modélisées et ainsi rendues prévisibles. L'objectif de cette recherche est d'analyser l'utilisation des médias socionumériques à la lumière des circuits de production, de captation et de traitement de données produites par les utilisatrices et utilisateurs (Big Data). Par cela, l'équipe de recherche entend vérifier si cette dynamique sociotechnique (le couplage médias socionumériques/Big Data) est fondée sur l'automatisation de la production, de la captation, du traitement et de la valorisation des données des utilisateurs (gouvernance algorithmique). L'hypothèse est la suivante : ce couplage sociotechnique pourrait constituer une forme de régulation fondée sur cette automatisation et qui se déploie à même des processus de communication. Autrement dit, les utilisatrices et utilisateurs généreraient des données qui, une fois captées et traitées, serviraient en retour à nourrir des représentations qui leur sont adressées et qu'ils intégreraient dans leurs pratiques quotidiennes. L'objectif de cette recherche consiste à comprendre comment les informations produites par les médias socionumériques s'inscrivent dans des processus de circulation et de captation de données produites par les individus et à vérifier si elles conduisent à l'émergence de nouvelles formes de régulation articulée autour de la surveillance et de la gouvernance. Chercheur principal : André Mondoux Co-chercheurs : Maude Bonenfant et Marc Ménard CRSH Savoir, 2015-2020

Enseignement
Communications
  • « Marx penseur de la technique ». Colloque Marx critique du capital et de la société, UQAM, Montréal, 23 mai 2018.
  • « Qu'est-ce que la vérité? Fake news et populisme ». RDV_ ART et POLITIQUE, Usine C, Montréal, 5 mai 2018.
  • « Le Capital comme pouvoir : Facebook et la création de la valeur à partir de rente de monopole symbolique ». Colloque international du CRICIS Numérisation généralisée de la société, UQAM, Montréal, 2 mai 2018.
  • « Transformations de l'université et crise de l'économie du savoir globalisé ». Colloque Les transformations actuelles de l'université, 85e Congrès de l'ACFAS, Université McGill, Montréal, 8 mai 2017.
  • « La révolution culturelle du capital : vers une économie sans emploi et une démocratie sans citoyen? ». journée Paroles et manoeuvre, Centre des arts actuels SKOL, Montréal, 24 mars 2018.
  • « Conférence d'ouverture : les mesures d'austérité et le mythe de l'austérité ». Conférence des francophones de l'ACPPU, Hôtel Sheraton, Ottawa, 23-24 février, 2018.
  • « Aliénation et fin du monde dans le capitalisme cybernétique ». Séminaire annuel du CRICS, UQAM, Montréal, 24 février 2017.
  • « La postérité de la critique castoriadienne de l'économie politique ». Colloque Castoriadis et les sciences sociales, UQAM, Montréal, 16-17 février 2017.
  • « Assurance qualité et marchandisation du savoir ». États généraux de l'enseignement supérieur, Université Laval, Québec, 19 mai 2017.
  • « Cybercapitalisme et révolution culturelle du capital ». Semaine de la citoyenneté du Cégep du Vieux-Montréal, Mutations technologiques : entre l'extase et l'effroi, Montréal, 6 avril 2017.
  • « Gramsci et l'économie politique de la culture ». Séminaire annuel du CRICS, UQAM, Montréal, 1er avril 2016.
  • « Big Data, gouvernementalité et accélération sociale : industrialisation des médiations politico-institutionnelles », avec Maude Bonenfant, André Mondoux et Marc Ménard. Colloque du CIRISHYP @ la recherche du temps¿ Individu hyperconnecté, Société accélérée : tensions et transformations, Paris, 8-10 juin 2016.
  • « Le commun néolibéral des communautés en ligne ». Colloque Communautés en ligne : instrumentalisation marketing, résistances, 84e Congrès de l'ACFAS, UQAM, Montréal, 9 au 12 mai 2016.
  • « Cybernétique et contrôle social. Prolégomènes au concept de Big data ». Colloque [Méta]morphoses numériques de la culture et des médias, UQAM, Montréal, 9-10 mai 2016.
  • « Du naufrage de l'université à la barbarie? ». Colloque Habiter les ruines de l'université : Bill Readings, 20 ans plus tard, 84e Congrès de l'ACFAS, UQAM, Montréal, 11-12 mai 2016.
  • « Où est le commun dans la gouvernance des systèmes de communication ». Colloque Gouvernance et service public médiatique dans les sociétés de la connaissance, CRICIS, UQAM, Montréal, 16 et 17 juillet 2015
  • « Mutations de l'université et nouveau régime de production de la connaissance dans l'économie du savoir ». Congrès annuel de la Société québécoise de science politique, Université Concordia, Montréal, 22 mai 2015.
  • « Capitalisme et démocratie sont-ils compatibles? Réflexions à partir de la critique de la valeur ». Colloque annuel du GÉMAP et du CEPP, UQAM, Montréal, 8 mai 2015.
  • « Big data, médiation symbolique et gouvernementalité », avec Maude Bonenfant, Marc Ménard et André Mondoux. Colloque Open data, Big data : quelles valeurs? Quels enjeux, 4-5 mai 2015, Rabat, Maroc.
  • « L'économie politique de l'accélération sociale ». Séminaire annuel du CRICS, UQAM, Montréal, 16 janvier 2015.
  • « Big data et monde numériquement administré ». Séminaire du Groupe Société, UQAM, Montréal, 17 octobre 2014.
  • « Cyber-capitalisme, fin du monde et monde numériquement administré ». Atelier Démocratie et politique au prisme des dystopies, Colloque annuel de la Société québécoise de science politique, Université de Montréal, Montréal, 22 mai 2014.
  • « Big Data, desymbolisation and the trivialisation of on-line surveillance », avec André Mondoux, Marc Ménard et Maude Bonenfant. 6th Biannual conference Network of the Surveillance Studies. Surveillance: Ambiguities and Asymmetries, Barcelone, 24-26 avril 2014.
  • « Pourquoi est-il plus facile d'imaginer la fin du monde que la fin du capitalisme? ». Activités du Jour de la terre, Collège Lionel Groulx, Sainte-Thérèse, le 23 avril 2014
  • « Mobilité et gouvernance ». Séminaire Traces et mobilité, Homo Ludens, Groupe de recherche sur l'information et la surveillance au quotidien (GRISQ) et le Département de management et technologie de l'UQAM, UQAM, Montréal, 4 avril 2014.
  • « Néolibéralisme et surveillance ». Conseil des diplômés de la Faculté de communication, UQAM, Montréal, 19 mars 2014.
  • « Objets techniques et intelligence collective : déterminisme? Positivisme? Socio-constructivisme? Quid de l'appropriation? ». Séminaire Traces et mobilité, Homo Ludens, Groupe de recherche sur l'information et la surveillance au quotidien (GRISQ) et le Département de management et technologie, UQAM, Montréal, 7 février 2014.
  • « L'université hors les murs. Rôles et fonctions des intellectuels dans les débats publics au Québec ». Quatrième conférence du cycle facultaire Philosophies et pratiques des Humanités dans l'université montréalaise, Département de littérature comparée et Département d'études anglaises de l'Université de Montréal, Faculté des arts et des sciences, Université de Montréal, Montréal, 9 janvier 2014.
Réalisations
  • Membre organisateur du Colloque Technologies de l'information et surveillance au quotidien, 81 e Congrès de l'ACFAS, 2013

Directions de thèses et mémoires

Mémoires

Publications

Articles scientifiques
  • Ouellet, M. Castoriadis et la critique de l’économie politique. Société.
  • Ouellet, M. et Martin, É. (2018). University transformations and the new knowledge production regime in informationnal capitalism. Triple C, 16(1), 78–96. http://dx.doi.org/10.31269/triplec.v16i1.875.
  • Ouellet, M., Ménard, M., Bonenfant, M. et Mondoux A. (2015). Big Data et quantification de soi: la gouvernementalité algorithmique dans le monde numériquement administré. Canadian Journal of Communication, 40(4), 597–613. http://dx.doi.org/10.22230/cjc.2015v40n4a2869.
  • Ouellet, M. (2015). Revisiting Marx's Value Theory: Elements of a critical theory of immaterial labor in informational capitalism. The Information Society. An International Journal, 31(1), 20–27. http://dx.doi.org/10.1080/01972243.2015.977628.
  • Ouellet, M., Mondoux, A. et Ménard, M. (2014). Médias sociaux, idéologie invisible et réel: pour une dialectique du concret. tic&société, 8(1-2), 57–82. http://dx.doi.org/10.4000/ticetsociete.1391.
  • Labelle, G., Martin, É. et Ouellet, M. (2013). « Dérapage » ou remise en cause de l’institution universitaire. Questions de communication, (23), 251–260. http://dx.doi.org/10.4000/questionsdecommunication.8438.
Chapitres de livre
  • Ouellet, M. (2018). Big data, intelligence artificielle et automatisation sociale : vers une économie sans emploi et une démocratie sans citoyen. Dans M. Ménard et A. Mondoux (dir.). Big data et société (p. 33–62). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Ouellet, M. (2017). 11 thèses sur le devenir-rentier du Capital et la révolte de la petite bourgeoisie salariée. Dans B. Coutu (dir.). Révolutions et contre(-)pouvoirs. Réflexions sur l’agir politique en des temps incertains (p. 287–298). Montréal : Éditions libres du Carré rouge.
  • Ouellet, M. (2016). Marx, les marxistes, et la critique de l’économie politique de la communication. Dans F. Aubin et J. Rueff (dir.). Perspectives critiques en communication (p. 165–190). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Ouellet, M. et Martin, É. (2016). Quel rôle doit jouer l’université dans la société québécoise? Du naufrage de l’Université à la Barbarie. Dans M. Meunier (dir.). Le Québec et ses mutations culturelles (p. 255–286). Ottawa : Presses de l'Université d'Ottawa.
  • Bonenfant, M., Mondoux, A., Ménard, M. et Ouellet, M. (2015). De l’identité à l’identification : la dérive du tiers symbolisant. Dans M. Bonenfant et C. Perraton (dir.). Identité et multiplicité en ligne (p. 25–49). Québec : Presses de l'Université du Québec. Récupéré de https://www.puq.ca/catalogue/livres/identite-multiplicite-ligne-2822.html.
    Notes: collection Cahiers du Gerse
  • Bonenfant, M., Ménard, M., Mondoux, A. et Ouellet, M. (2014). Big Data and Governance. Dans D. Moser et S. Dun (dir.). A Digital Janus: Looking Forward, Looking Back (p. 183–195). Oxford, Royaume-Uni : Inter-Disciplinary Press. Récupéré de https://doi-org.proxy.bibliotheques.uqam.ca/10.1163/9781848883055_016.
  • Martin, É. et Ouellet, M. (2014). Introduction. La crise du capitalisme est aussi la crise de l’anticapitalisme. Dans É. Martin et M. Ouellet (dir.). La tyrannie de la valeur. Débats pour le renouvellement de la théorie critique (p. 7–51). Montréal : Écosociété.
  • Ouellet, M. (2014). Marx et l’anarchisme tory : la critique radicale de la valeur pour un anti-modernisme émancipateur. Dans G. Labelle, É. Martin et S. Viber (dir.). Les racines la liberté : Réflexions à parti de l’anarchisme Tory (p. 15–38). Montréal : Nota Bene.
  • Ouellet, M. (2014). Populisme de marché, culture de la consommation de masse et crises du capitalisme avancé. Dans C. Couvrat et J.-Y. Thériault (dir.). Les formes contemporaines du populisme (p. 99–116). Montréal : Éditions Athéna.
  • Ouellet, M. (2014). Pour une critique de l’économie politique de la communication. Dans É. George et F. Granjon (dir.). Critique, sciences sociales et communication (p. 165–189). Paris : Mare & martin.
  • Martin, É. et Ouellet, M. (2014). Socialisme, indépendance et gratuité scolaire. Dans V. Lemay et K. Benyekhlef (dir.). Le savant et le politique: revisite du thème des mélanges en l'honneur de Guy Rocher (p. 15–38). Montréal : Presses de l'Université de Montréal.
  • Martin, É. et Ouellet, M. (2012). La gouvernance des universités dans l’économie du savoir : entre marchandisation et financiarisation. Dans J.-É. Charlier, S. Croché et B. Leclercq (dir.). Contrôler la qualité dans l'enseignement supérieur (p. 169–194). Paris : L'Harmattan.
Articles professionnels ou de magazines
Livres
Actes de colloque
  • Ouellet, M., Mondoux, A., Ménard, M. et Bonenfant, M. (2017). Cybernétique et contrôle social : prolégomènes au concept de Big Data. Dans É. George et L. Hübner (dir.). [Méta]morphoses numériques de la culture et des médias : quelques pistes de réflexion, (p. 26-35). Montréal: CRICIS, Université du Québec à Montréal. Récupéré de http://www.cricis.uqam.ca/wp-content/uploads/2017/10/Cahiers2017_VF.pdf.
    Notes: Cahiers du CRICIS, Numéro spécial 2017-1
  • Ouellet, M. (2016). Le commun néolibéral des communautés en ligne. Dans B. Cordellier et O. Galibert (dir.). Actes de colloque – Communautés en ligne: instrumentalisation marketing, résistances, 84e congrès international ACFAS, Université du Québec à Montréal, 9 au 13 mai 2016 (p. 24-30).
  • Ouellet, M. (2016). Où est le « commun » dans la gouvernance des systèmes de communication? Dans Colloque international Panam VII – Gouvernance et service public médiatique dans les sociétés de la connaissance. Actes du colloque, (p. 71-78). Québec: CRICIS, Université du Québec à Montréal. Récupéré de http://www.cricis.uqam.ca/wp-content/uploads/2016/07/Gouvernance_et_service_public_mediatique_Actes-Panam_VII.pdf.
  • Ouellet, M. (2013). L’économie politique culturelle : pour un dépassement du clivage entre l’économie politique de la communication et les "Cultural Studies". Dans O. Kane et É. George (dir.). Où [en] est la critique en communication?. Actes du colloque international dans le cadre du 80ème congrès de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), Palais des congrès de Montréal, 7 au 11 mai 2012, (p. 254-268). Montréal: CRICIS, Université du Québec à Montréal. Récupéré de https://www.cricis.uqam.ca/wp-content/uploads/IMG/pdf/ActesColloqueOu-_en_-est-la-critique-en-communication_Gricis2012_Reduit.pdf.
Rapports de recherche ou techniques
  • Ouellet, M., Mondoux, A., Ménard, M., Bonenfant, M. et Richert, F. (2014). Big Data, gouvernance et surveillance. (Les Cahiers du CRICIS, vol. 1.). Montréal : CRICIS, Université du Québec à Montréal. Récupéré de https://www.cricis.uqam.ca/big-data-gouvernance-surveillance/.
    Notes: (Rapport de recherche effectué dans le cadre du projet « La gouvernance des systèmes de communication » (FRQSC – Soutien aux équipes de recherche, 2010-2015)
  • Martin, É. et Ouellet, M. (2012). Les mécanismes d’assurance qualité dans l’enseignement supérieur. Montréal : Institut de recherche et d'informations socioéconmiques (IRIS). Récupéré de https://iris-recherche.qc.ca/publications/les-mecanismes-dassurance-qualite.
Autres publications
  • Gagné, S.(intervieweur) et Ouellet, M.(interviewé). (2017). Les université se transforment mais est-ce pour le mieux. Le Devoir, (6 mai). Récupéré de https://www.ledevoir.com/societe/education/497885/les-universites-se-transforment-mais-est-ce-pour-le-mieux
  • Ouellet, M. (2012). Endettement.Dans Dictionnaire de la révolte étudiante : du carré rouge au printemps québécois. Montréal : Tête première.
  • Ouellet, M. (2012). RPR.Dans Dictionnaire de la révolte étudiante : du carré rouge au printemps québécois. Montréal : Tête première.

École des médias

Regroupant plus de 1600 étudiants dans six programmes de premier cycle, trois concentrations à la maîtrise et un DESS, l'École des médias est un département unique par sa diversité, où sont réunis des théoriciens chevronnés et des praticiens à la fine pointe de l'innovation.

Suivez-nous

Coordonnées

Université du Québec à Montréal
École des médias
405, rue Sainte-Catherine Est,
local J-3170
Montréal, Québec